Expériences et historiques étranges que l'on aurait pu se passer

13 Mars 2018 - Insolite

Expériences et historiques étranges que l'on aurait pu se passer

Du café qui remplace de la peine de mort

À la fin du 18e siècle, le roi Gustave III de la Suède fait une expérience bizarre. Souhaitant connaître les effets secondaires du café, il demande à de vrais jumeaux, condamnés à mort, de transformer leur peine en un emprisonnement à perpétuité. Pour cela, il impose que l’un boive trois pots de café par jour et l’autre trois de thé. Il s’est avéré que tous les scientifiques qui suivaient l’expérience sont morts avant eux. Quant à savoir celui qui est mort le premier, il s’agit du buveur de thé.

 

Ingérer de la nourriture à travers un trou dans l’estomac

Le médecin militaire américain William Beaumont est le premier à avoir tenté une expérience auprès d’un patient qui, ayant été blessé pendant un accident de chasse, s’est retrouvé avec un trou dans son ventre qui permettait d’avoir directement accès à l’estomac. Le médecin a introduit toutes sortes d’aliments dans l’estomac du patient, tels que des huîtres et du rosbif. Cette étude lui a permis de découvrir l’importance des sucs gastriques dans la digestion. Cette expérience marqua le début de la notoriété pour le médecin.

 

Regarder des gouttes de goudron

La plus longue expérience du monde a débuté en 1927 lorsque le professeur Thomas Parnell de l’Université de Queensland à Brisbane a voulu démontrer que certaines matières solides, comme le goudron à titre d’exemple, étaient des matières liquides. Le goudron, placé sous une cloche de verre, a produit huit gouttes depuis. Pour cette expérience révolutionnaire, le scientifique a reçu à titre posthume le LG Nobel, parodie du Nobel en 1995.

 

Ramener un mort à la vie

Giovanni Aldini a tenté de faire revivre le meurtrier Georges Forster le 17 janvier 1803. Alors qu’il vient d’être exécuté pour ses crimes, Giovanni Aldini installe différentes électrodes sur son corps pour faire circuler l’électricité. Il découvre alors que des muscles peuvent bouger, et même un œil. 

 

La grimace de dégoût 

Si le rire exprime la joie, le froncement de sourcils incarne, quant à lui, de la contrariété. Si de nombreuses expressions semblent être identiques d’un peuple à l’autre, quand est-il du dégoût? En 1924, le psychologue Carney Landis en a fait l’expérience en barbouillant le visage de sujets pour mieux percevoir leurs expressions. Il les a ensuite testés en leur faisant vivre plusieurs expériences : mettre leurs mains dans un seau rempli de grenouilles, toucher un rat vivant ou mort, etc.  En aucun cas, il a réussi à lier des expressions du visage aux sentiments.

 

L’âme pèse 21 grammes

Notre âme pèserait 21 grammes. Ce sont les conclusions du docteur américain Duncan MacDougall qui souhaitait connaître le poids de l’âme. En 1970, six patients atteints de la tuberculose sont pesés sur des balances alors lorsqu’ils sont en train de mourir. Si les patients perdent effectivement du poids au fur et à mesure que leur état s’empire, tous perdent un poids significatif : soit 21 grammes. Serait-ce l’âme? 

 

(Source : //www.marichesse.com/)

 



Commentaires

Publicités

Pour annoncer dans le 20 minutes
(450) 753-3871

À lire aussi

Facebook

facebook.com/magazine20minutes