L'année sans été : 1816

27 Mai 2017 - Histoire

L'année sans été : 1816

Le 5 avril 1815, la plus puissante éruption volcanique a lieu.

Ces perturbations sévères du climat auront pour effet de détruire les récoltes en Europe septentrionale, dans l’Est du Canada et dans le Nord-Est des Etats-Unis.

 

La puissance du volcan Tambora situé sur l’île de Sumbawa en Indonésie a été estimée à plus de 10 000 fois les bombes d’Hiroshima et de Nagasaki réunies. Ces explosions auraient été entendues à plus de 1 400 km de distance. Les déflagrations entrainèrent des raz-de-marée sur des îles situées à plusieurs centaines de kilomètres de distance. On dénombra au moins 60 000 victimes. L’explication météorologique est liée au vortex polaire puisqu’un différentiel de température s’était créé au niveau de la stratosphère.

 

L’éruption du Tambora occasionna en Hongrie de la neige marron et en Italie de la neige rouge qui tomba tout au long de l’année. La cause étant la cendre volcanique contenue dans l’atmosphère.

 

L’année 1816 fut connue comme « l’année sans été ». Aux Etats-Unis, on recensa des chutes de neige en juin dans le Maine. On observa, en plein été, de la glace en Pennsylvanie. Les récoltes n’arrivèrent jamais à maturité sur la côte est, soit au Massachussetts et au New Jersey. L’Europe n’y échappa avec des températures bien en-dessous des normales et des fortes pluies qui détruisirent des récoltes. Les récoltes de riz en Chine furent atroces en raison du froid et des chutes de neige qui se produisirent en plein été.      

 

//www.laterredufutur.com/

L'année sans été : 1816


Commentaires

Publicités

Pour annoncer dans le 20 minutes
(450) 753-3871

À lire aussi

Facebook

facebook.com/magazine20minutes