Timidité : Une hormone miracle

12 Novembre 2017 - Sciences

Timidité : Une hormone miracle

Des chercheurs de l’Université Concordia de Montréal ont publié dans la revue Psychopharmacology, une étude démontrant qu’une hormone serait la clé d’une ouverture sociale pour les plus timides d’entre nous. 

Un remède pour vaincre la timidité? Des chercheurs assurent avoir eu du nez. Un vilain jeu de mont puisque – qui l’eût cru – les acteurs de cette étude canadienne proposent de s’injecter de l’ocytocine dans les narines pour aider les introvertis dans leurs relations sociales. Cette hormone secrétée naturellement par l’hypophyse, notamment lors de l’accouchement des femmes, serait également étudiée pour traiter les phobies sociales et l’autisme. L’ocytocine facilite la perception des sentiments, ainsi, elle favorise l’altruisme, la confiance, la cordialité et l’ouverture d’esprit, selon les chercheurs.

« Nos travaux montrent que l’Ocytocine peut modifier la manière dont les gens se perçoivent, et accroître leur sociabilité », commente dans une communiqué Mark Ellenbogen, qui a dirigé l’étude.



Commentaires

Publicités

Pour annoncer dans le 20 minutes
(450) 753-3871

À lire aussi

Facebook

facebook.com/magazine20minutes