Une piste de traitement pour la calvitie ?

4 Décembre 2017 - Découvertes médicales

Une piste de traitement pour la calvitie ?

Des chercheurs américains ont découvert que certaines cellules immunitaires jouaient un rôle important dans la repousse des cheveux.

Une belle découverte qui permettrait de trouver de nouvelles pistes de traitement. Si tout le monde ne nait pas égal en matière de chevelure, on estime que près de 10 millions d’hommes sont touchés par la calvitie en France et près un homme sur deux à partir de 50 ans. Une incidence très élevée, et pas toujours facile à accepter pour plusieurs.  Si pour l’heure, plusieurs facteurs sont pointés du doigt dans la calvitie, on ne connait pas toutes les causes à cette problématique.  

 

Par contre, on sait que la calvitie survient lorsque les follicules pileux deviennent inaptes à remplacer les cheveux perdus, souvent en raison d’un dysfonctionnement des cellules souches du follicule pileux. Mais ce n’est pas tout.

 

« Il s’avère que les Tregs [les lymphocytes T régulateurs] sont aussi essentiels. Si vous désactivez ce type de cellule immunitaire, les cheveux ne poussent simplement pas », a mentionné Michael Rosenblum, auteur de la nouvelle étude publiée en ligne par Cell. 

 

Au cours d’une expérience, l’équipe de chercheurs de Rosenblum a étudié le rôle des lymphocytes dans la santé de la peau. En développant une technique qui consiste à désactiver temporairement des Treg, méthode qu’ils ont appliquée sur des souris dont des portions de poils avaient été rasées, les chercheurs ont constaté les Tregs avaient un impact sur la repousse des poils rasés.

 

« Nous avons rapidement noté que les portions de poils rasées ne repoussaient jamais et nous avons pensé « Mmm, c’est intéressant », a raconté Rosenblum. « C’est comme si les cellules souches de la peau et les Tregs avaient coévolué, pour que les Tregs non seulement protègent les cellules contre l’inflammation, mais prennent part aussi au processus régénératif. Les cellules souches dépendant complètement des Tregs pour savoir quand il est temps de commencer à se régénérer », a conclu Rosenblum. 

 

Une nouvelle piste de traitement pour faire repousser les cheveux est donc en cours. « Nous pensons aux cellules immunitaires comme à des cellules qui arrivent dans un tissu pour combattre une infection tandis que les cellules souches sont là pour régénérer le tissu lorsqu’il est endommagé », a souligné le dermatologue sur maxisciences. 

 

(Source : En savoir plus : //www.maxisciences.com/calvitie/)



Commentaires

Publicités

Pour annoncer dans le 20 minutes
(450) 753-3871

À lire aussi

Facebook

facebook.com/magazine20minutes