Comité Régional pour la valorisation de l'éducation (CRÉVALE)

22 Février 2017 - Choix de la rédaction

Comité Régional pour la valorisation de l'éducation (CRÉVALE)

Refuseriez-vous un demi-million de dollars?

Dans une récente analyse, l’économiste Pierre Fortin démontre que l’obtention « d’un premier diplôme en 2016 devrait ajouter environ 500 000 dollars constants de 2016 au revenu du diplômé sur l’ensemble de sa vie active ». En 2011, quelque 47 125 Lanaudois de 25 à 64 ans n’avaient aucun diplôme,  ce qui représente près d’un adulte sur cinq de cette tranche d’âge qui a potentiellement fait le choix de mettre une croix sur son demi-million.

Potentiellement, car il y a bien sûr une infime quantité d’adultes qui gagnent très bien leur vie sans avoir un seul diplôme ou certificat, des gens qui ont un talent ou un entourage tellement extraordinaire qu’ils ont pu arriver où ils sont malgré leur décrochage scolaire. Avouons-le, leur destin est aussi exceptionnel qu’inatteignable pour la très grande majorité d’entre nous.

La persévérance scolaire demeure ainsi la meilleure voie pour atteindre nos buts, nous épanouir et… toucher notre demi-million de dollars! Pour plus d’information sur la persévérance et le décrochage scolaires dans Lanaudière, consultez le site crevale.org

Sources : FORTIN, Pierre (2016). L’obtention d’un diplôme d’études secondaires rapporte un demi-million
de dollars au diplômé.

 

Saviez-vous que…

Saviez-vous qu’en 2015, 58 % des Québécois de 25 à 64 ans qui n’avaient pas de diplôme occupaient un emploi, alors que 77 % des détenteurs de DES ou de l’équivalent en avaient un?

Source : FORTIN, Pierre (2016). L’obtention d’un diplôme d’études secondaires rapporte un demi million de dollars au diplômé.

 

Saviez-vous qu’en 2011, le taux de chômage des Lanaudois sans diplôme, grade ou certificat s’élevait à 12,9 %, alors que celui des diplômés du secondaire atteignait 6,8 %?

Source : Données adaptées de Statistique Canada. Enquête nationale des ménages de 2011. Cela ne constitue pas une approbation de ce produit par Statistique Canada. Compilation Emploi Québec Lanaudière, 2014.

 

Les loisirs, plus que du bonbon!

Les activités de loisir contribuent à la persévérance scolaire des jeunes et les aident à se développer sur plusieurs plans en favorisant :

  • La connaissance de soi : En explorant différentes activités, les jeunes, comme les adultes, apprennent à se connaître et à découvrir leurs intérêts.
  • Les compétences spécifiques et sociales : En plus de développer leurs compétences dans un domaine spécifique (arts, sports, etc.), les jeunes qui pratiquent une activité en groupe améliorent leurs habiletés sociales.
  • Les sentiments d’efficacité personnelle et d’appartenance : Les activités de loisir sont des façons de nourrir la confiance en soi et le sentiment d’appartenance des jeunes à un groupe, à leur école ou à leur communauté, de même que leur sentiment d’efficacité personnelle.
  • Les saines habitudes de vie : La pratique d’activités physiques permet d’améliorer l’humeur et la capacité de concentration des jeunes, en plus de réduire leur apathie et d’augmenter leur réflexe de prendre des décisions favorables à leur santé.

Références :      Site de l’Observatoire québécois du loisir, www.oraprdnt.uqtr.uquebec.ca

 

Saviez-vous que…

Saviez-vous que l’apprentissage de la musique en bas âge aurait un effet positif sur l’attention, la mémoire et l’acquisition du langage.

Source : Émission Découverte (2011, 17 septembre) webdiffusée dans la série « Découverte » (////ici.radio-canada.ca/emissions/decouverte/2011-2012/reportage.asp?idDoc=174308)

 

Saviez-vous qu’un peu plus du quart des jeunes Lanaudois choisissent des loisirs ou des moyens de transport actifs?

C’est bien peu quand on sait que la pratique d’activités physiques et les saines habitudes de vie contribuent de façon positive à la persévérance scolaire.

Source : GARAND, Christine, Geneviève MARQUIS et Josée PAYETTE. Enquête québécoise sur la santé des jeunes du secondaire 2010-2011, Lanaudière et ses territoires de RLS, volet 1 : Quelques indicateurs sur la santé physique et les habitudes de vie des jeunes du secondaire, Joliette, Agence de la santé et des services sociaux de Lanaudière, Direction de santé publique, Service de surveillance, recherche et évaluation, novembre 2012, 76 p.

 

Stratégies gagnantes pour étudier efficacement

Pour la rentrée scolaire 2016, le CREVALE est heureux de partager ses meilleurs trucs avec toi, élève lanaudois :

  1. Optimise l’utilisation de ton agenda scolaire : Inscris-y les dates des examens et des remises de travaux, ainsi que les périodes d’étude.
  2. Organise ton lieu d’étude à la maison: Choisis un endroit calme, éclairé et libre de toute distraction.
  3. Organise ta période d’étude : Dresse une liste des tâches à réaliser et divise les plus grosses en petites étapes.
  4. Privilégie la lecture active : Lis à haute voix, surligne l’information à retenir, et inscris des notes dans la marge.
  5. Joue avec la matière : Retranscris tes notes de cours; prépare des fiches–résumés; chante tes règles de grammaire et tes formules mathématiques.
  6. Évite les retards : Il est moins efficace, et beaucoup plus stressant, d’étudier la veille d’un examen.
  7. Investis le temps nécessaire : Des périodes d’étude courtes mais fréquentes, incluant des pauses, sont la meilleure stratégie pour étudier efficacement (au secondaire, prévois entre 60 et 120 minutes par jour).
  8. Privilégie un mode de vie sain : Bouger, bien manger et dormir suffisamment t’aideront à améliorer ta concentration, ton attention et… ton humeur!

Source : CREVALE.org



Commentaires

Publicités

Pour annoncer dans le 20 minutes
(450) 753-3871

À lire aussi

Facebook

facebook.com/magazine20minutes