La conduite autonome de Volvo

17 Novembre 2014 - Prototypes automobiles

La conduite autonome de Volvo

En 2017, la marque Volvo souhaite tester une centaine de véhicules, en Suède, qui devront parcourir en conditions réelles des trajets entre le domicile et le travail des occupants. Baptisé Drive Me, le projet répond à la demande de Volvo, voulant que « nul ne devrait être tué ou gravement blessé dans un nouveau véhicule de la marque ». Ainsi, à la fin 2014, le futur Volvo XC90 pourra être équipé d’un système semi-autonome, pour les embouteillages. Ce système comprend la détection des lignes blanches, des bordures et des glissières et un régulateur de vitesse qui permettront au véhicule d’évoluer sans l’intervention du conducteur. Cependant, le constructeur suédois est ferme : le conducteur reste un conducteur, par conséquent, il est responsable de son véhicule et de ses éventuels problèmes. Un principe que rencontrent les pilotes d’avion et les chefs de train.

(Source : Volvo)



Commentaires

Publicités

Pour annoncer dans le 20 minutes
(450) 753-3871

À lire aussi

Facebook

facebook.com/magazine20minutes