Le durian, le fruit le plus nauséabond

21 Avril 2018 - Saviez-vous?

Le durian, le fruit le plus nauséabond

L’odeur du durian ressemble à un mélange d’oignon, et d’essence de térébenthine.

Ce fruit est récolté dans le sud-est de l'Asie, mais également dans les iles du Pacifique et en Amérique du Sud. Il est banni de certains endroits comme les transports en commun ou dans plusieurs hôtels en raison de son odeur nauséabonde. Cette émanation serait typique pour les fleurs qui sont pollinisées par une certaine espèce de chauve-souris. La floraison du durian ne dure qu'environ trois semaines par an. 

On le reconnaît à sa coque épineuse pouvant pesant jusqu'à cinq kg, dont la longueur et le diamètre approchent respectivement 30 et 15 centimètres.

Des chercheurs venus de Singapour, de Hong Kong, mais aussi de Malaisie, se sont penchés sur l'ADN du fruit en question pour comprendre sa composition. Ils ont découvert au total près de 46 000 gènes identifiés, soit le double du nombre de gènes répertoriés chez l'humain. 

En identifiant un groupe de gènes, les chercheurs ont constaté que ces éléments devenaient actifs lorsque le fruit murit, d’où l'apparition de son odeur.  

Il existerait 30 espèces connues de durian, dont neuf espèces comestibles connues à ce jour.

À vos risques!

Pour la petite histoire, voici  comment en 1856, le naturaliste britannique Alfred Russel Wallace donne une description des saveurs du durian : « Les cinq quartiers du fruit sont d'un blanc soyeux au-dedans, et sont constitués d'un amas de pulpe ferme de couleur crème, contenant environ trois noyaux chacun. Une épaisse crème anglaise parfumée à l'amande donne une idée de son goût, mais il y a parfois des apparitions occasionnelles d'une saveur qui rappelle une crème au fromage, une sauce à l'oignon, du xérès et d'autres plats incongrus. La pulpe est d'une texture onctueuse, gluante et épaisse pareille à nulle autre, mais qui ajoute à sa finesse. La chair n'est ni acide, ni sucrée, ni juteuse ; pourtant elle n'a besoin d'aucune de ces qualités, car elle est parfaite en elle-même. Le durian ne produit pas de nausées ou d'autres mauvais effets, et plus l'on en mange, moins l'on a envie d'arrêter. En fait, manger du durian est une nouvelle sensation qui mérite elle-même un voyage vers l'Asie pour en faire l'expérience. »

 

(Source : //www.maxisciences.com/)



Commentaires

Publicités

Pour annoncer dans le 20 minutes
(450) 753-3871

À lire aussi

Facebook

facebook.com/magazine20minutes