Le « sixième sens » chez l’humain

13 Octobre 2017 - Découvertes médicales

Le « sixième sens » chez l’humain

Un chercheur américain soutient avoir des preuves qui confirmeraient l’existence d’un sixième sens chez l’espèce humaine, soit la magnétoréception.

On savait déjà que plusieurs animaux tels que les oiseaux, les insectes et même certains mammifères possèderaient ce fameux sixième sens (sens magnétique) qui leur permettraient de s’orienter dans leur environnement pour retrouver leur route. 

Mais qu’en est-il de l’humain ? 

Selon le géophysicien Joe Kirschvink, un chercheur de l’institut californien de technologie (Caltech), il soutient l’existence d’une magnétoréception chez notre espèce.

 

Une activité cérébrale réactive au champ magnétique

 

Joe Kirschvink confirme que les sens peuvent être à la fois vérifiés, mais aussi répétés. Cette annonce a fait l’objet d’une publication détaillée dans Science Magazine.

 

L’expérience, datée de 2014, consistait à mettre des gens dans une cage de Faraday, soit une enceinte qui bloque les ondes électromagnétiques environnantes.  À l’intérieur de celle-ci, les sujets étaient plongés dans l’obscurité et soumis à un champ magnétique pur.

 

L’équipe de chercheurs a pu contrôler l’activité cérébrale des participants au moyen de capteurs et analyser la réaction des neurones en réponse aux changements d’orientation du champ artificiellement conçu pour l’expérience.

 

Une activité cérébrale ou plutôt une diminution des ondes alpha active, a été enregistrée en réponse aux ondes magnétiques. 

 

Seulement 24 personnes ont été testées, mais le chercheur a reçu des subventions et l’assistance de plusieurs laboratoires pour poursuivre ses travaux. 

 

 

(Source : //www.maxisciences.com/sens/)



Commentaires

Publicités

Pour annoncer dans le 20 minutes
(450) 753-3871

À lire aussi

Facebook

facebook.com/magazine20minutes