Les couche-tard et les couche-tôt; du nouveau

13 Novembre 2014 - Découvertes médicales

Les couche-tard et les couche-tôt; du nouveau

Il semblerait que nos relations amoureuses soient influencées par nos habitudes de sommeil. Selon une récente étude américaine publiée dans la revue Evolutionary Psychology, notre vie amoureuse et sexuelle irait de pair avec l’heure à laquelle nous nous couchons. Le professeur Dario Maestripieri, de l’Université de Chicago, affirme que les hommes et femmes qui se couchent tard auraient davantage de relations sexuelles que les couche-tôt. Toutefois, les couche-tard verraient leurs relations amoureuses à long terme nettement diminuées.

Conclusion plutôt logique si l’on part de l’hypothèse que se coucher tard facilite les relations et rencontres d’un soir.

«Il a été suggéré que le caractère couche-tard est apparu au cours de notre évolution pour faciliter des relations sexuelles à court terme, c’est-à-dire des interactions sexuelles se produisant en dehors de relations monogames», explique le professeur Maestripieri, sur le site [maxisciences.com]. «Il est possible que, plus tôt dans notre évolution, le fait d’être actif le soir a facilité les activités sociales et sexuelles, à l’époque où les adultes étaient moins occupés par le travail et l’éducation des enfants».

Ainsi, il a été établi pour les couche-tard que:

  • ils sont davantage extravertis
  • chez les hommes, ils seraient deux fois plus à avoir de relations sexuelles
  • les hommes et femmes couche-tard sont plus souvent célibataires
  • les femmes couche-tard avaient un niveau de cortisol moyen similaire à celui des hommes

En savoir plus: //www.maxisciences.com



Commentaires

Publicités

Pour annoncer dans le 20 minutes
(450) 753-3871

À lire aussi

Facebook

facebook.com/magazine20minutes