Les effets de la pratique des jeux vidéo

7 Novembre 2015 - Découvertes médicales

Les effets de la pratique des jeux vidéo

Le Max Planck Institute for Human Development de Berlin a réalisé une étude afin de comprendre les effets de la pratique des jeux vidéo, sur le cerveau humain. Un groupe de 46 personnes âgées en moyenne de 24 ans, a été séparé en deux groupes de 23. Le premier groupe témoin n'a pas joué à des jeux vidéo, alors que le second groupe a dû jouer à Super Mario 64 pendant 30 minutes par jour durant deux mois.

Pendant la période de l'expérience, on a mesuré régulièrement la croissance du cerveau des membres des deux groupes au moyen d’IRM. Selon ce qui ressort, certaines parties du cerveau se seraient davantage développées chez les joueurs, soit le cortex, le préfrontal droit, l'hippocampe et le cervelet. Ces zones interviennent dans la mémoire, la navigation dans l'espace, la stratégie et la motricité des mains.

Cette découverte plutôt bénéfique pourrait traiter ou diminuer certaines pathologies, et même servir de thérapie à la schizophrénie ou le stress post-traumatique ainsi que pour les maladies neurodégénératives, telle la maladie d'Alzheimer.

Une thérapie par les jeux vidéo pourrait s’avérer plus douce que la médication. De plus, selon cette étude, les patients acceptent mieux ce genre de traitements que la prise de médicaments. 

Les effets de la pratique des jeux vidéo


Commentaires

Publicités

Pour annoncer dans le 20 minutes
(450) 753-3871

À lire aussi

Facebook

facebook.com/magazine20minutes