Les sentiments qui vous traversent en cherchant une place de stationnement

3 Décembre 2015 - Les inclassables

Les sentiments qui vous traversent en cherchant une place de stationnement

L'espoir
Premier tour : vous êtes convaincu de trouver une place rapidement. 

La déception
Vous réalisez que vous ne la trouverez pas rapidement. Et qu’il va falloir continuer à chercher, mais vous êtes de bonne humeur! 

L'appréhension
Vous réalisez qu’une autre voiture s'engage dans la même rue que vous. Stressé, vous évaluez la compétition qui vous pend au bout du nez. 

La déraison
Pas de chance, vous voilà au deuxième passage dans la même rue et toujours pas de place. Le désespoir gagne du terrain. 

La haine
Inévitable ; un type s'approche d'une voiture. Tout heureux, vous confirmez avec lui qu’il s’apprête à partir. Manque de chance, encore une fois, celui-ci avait oublié quelque chose dans sa voiture. Vous commencez à être sur les nerfs. 

Le stress, le vrai
La chanson que vous adorez habituellement commence royalement à jouer sur vos nerfs. Vous baissez le son et le chauffage, car vous commencez à avoir très chaud. 

La désillusion
Ça y est. Les larmes sont là, prêtes à couler. Vous ne vouliez qu’une place de stationnement! Et rien à l’horizon. 

La paranoïa
Vous avez l'impression que tous les conducteurs vous regardent d'un air menaçant. C’est grave. 

La joie
Quand soudain, les feux arrière d'une voiture stationnée s'allument. Joie dans votre tête et votre cœur! Enfin! Tout heureux, vous mettez votre clignotant en attendant le départ de cette voiture et de cette place qui deviendra vôtre. Il y a donc bien un dieu sur cette terre! 

Le sadisme
Une fois garé, vous savourez ce moment en restant assis dans votre voiture. Vous résistez à la tentation de partir et de revenir chercher un « oubli volontaire ». Vous réalisez que vous êtes complètement taré. 

 

Allez, cherchez encore... 

(Source : //www.topito.com/top-sentiments-cherche-place-parking)



Commentaires

Publicités

Pour annoncer dans le 20 minutes
(450) 753-3871

À lire aussi

Facebook

facebook.com/magazine20minutes