Petites anecdotes cinématographiques

5 Août 2015 - Saviez-vous?

Petites anecdotes cinématographiques

Retour vers le futur (1985)

Back to the Future. Film de Robert Zemeckis, avec Michael J. Fox, Christopher Lloyd, et Lea Thompson.

Le prénom du personnage de Emmett « Doc » Brown vient du mot anglais « time » (temps), que l’on a mis à l'envers puis décomposé ensuite en deux syllabes (Em-It).

Harrison Ford apparait au tout début du film, lorsque Marty s'accroche à l'arrière de différentes voitures pour se déplacer en skateboard. Le conducteur qui se retourne pour observer Marty est Harrison Ford. (d'autres sources prétendent que c'est en fait Steven Spielberg, producteur du film, qui conduirait la voiture).

 

Las Vegas Parano (1998)

Fear and Loathing in Las Vegas. Film de Terry Gilliam, avec Johnny Depp, Benicio Del Toro, et Tobey Maguire.

1- La poudre blanche (cocaïne) de Johnny Depp durant le tournage des scènes était en réalité du lait en poudre. Il a bien fait rire tout le monde en affirmant en avoir tellement ingéré qu'il aurait pu allaiter toute l'équipe.

 

Les Trente-Neuf Marches (1935)

The Thirty Nine Steps. Film de Alfred Hitchcock, avec Robert Donat, Madeleine Carroll, et Lucie Mannheim.

1- Enchaînés avec des menottes pour les besoins d’une scène, les acteurs Robert Donat et Madeleine Carroll se sont retrouvés attachés des heures après qu’Hitchcock leur ait dit avoir perdu la clé. Ce dernier s’éclipsa et revint les libérer qu'en fin d'après-midi.

2- Caméo à la septième minute du film ! Alfred Hitchcock lui-même croise Robert Donat et Lucie Manheim lorsqu'ils entrent au théâtre.

 

Sherlock Holmes (2010)

Film de Guy Ritchie, avec Robert Downey Jr., Jude Law, et Rachel McAdams.

1- Afin d’avoir la même grandeur que Jude Law, Robert Downey Jr. (Sherlock) a porté des talonnettes de cinq centimètres durant tout le long du film, Sherlock Holmes étant plus grand que le Docteur Watson. Ce dernier aurait trébuché à plusieurs reprises durant le tournage et aurait juré contre ses « stupides chaussures ».

2- Robert Downey Jr. Aurait affirmé que le Sherlock Holmes incarné à l'écran était homosexuel, au grand dam des producteurs du film. Quant au titulaire des droits d'auteur de Sherlock Holmes, aux États-Unis, Andrea Plunkett, cette dernière aurait déclaré ne pas autoriser de suite au film, advenant que le réalisateur laisse entendre que le personnage était ou serait homosexuel.

3- Le décor de la maison de Sherlock Holmes avait déjà servi pour celle de Sirius Black, dans Harry Potter et l'Ordre du Phénix.

 

(Source : //www.vulture.com/)

Petites anecdotes cinématographiques
Petites anecdotes cinématographiques
Petites anecdotes cinématographiques


Commentaires

Publicités

Pour annoncer dans le 20 minutes
(450) 753-3871

À lire aussi

Facebook

facebook.com/magazine20minutes




Articles similaires

31 Mars 2016

Petites anecdotes cinématographiques prise 2

M. Popper et ses pingouins (2010). Pour certaines scènes de ce film, de vrais manchots papous ont été filmés aux côtés de Jim Carrey.