Quand Albert Einstein piquait la femme d'autrui

18 Septembre 2018 - Saviez-vous?

Quand Albert Einstein piquait la femme d'autrui

Le physicien de génie Albert Einstein a découvert son vrai amour à 56 ans en la charmante Margarita, la femme de l’éminent sculpteur soviétique Sergueï Konenkov.

En 1935, Margarita Konenkova est présentée à Einstein par sa belle-fille, Margot. En 1998, Sotheby's a mis aux enchères neuf lettres d'amour écrites entre 1945 et 1946 par Einstein et adressées à Konenkova. 

Margarita Konenkova avait fait tourner la tête à plus d’un homme. La mondaine russe brillait en société et nouait facilement des contacts avec des hommes influents.

« Einstein était un homme étonnamment modeste, qui disait en plaisantant qu'il n'était célèbre que pour sa richesse capillaire », a écrit Konenkova dans ses mémoires. Bien des gens étaient au courant du roman d’amour secret entre Einstein et Margarita, sauf le mari trompé. 

Lorsque la vérité éclata, la femme indépendante qu’était Margarita continua de fréquenter Einstein. 

Les Konenkov sont rentrés en URSS durant l’été 1945. Einstein, quant à lui, se souviendra toute sa vie de sa dulcinée comme en témoigneront des nombreuses lettres. 

« Margarita chérie ! Je suis en train de fumer la pipe que tu m’as offerte, et la nuit j’écris dans le lit avec ton beau crayon », écrivait-il en 1946. « Il n’y a pas d’autres créatures féminines dans mon entourage, mais cela m’est égal ». Il se plaint dans une autre lettre : « Notre nid d’amour a l’air abandonné et désolé ». Leur correspondance aura duré une décennie, jusqu’à la mort d’Einstein. Margarita décédera en 1980. 

 

 

(Source : //french.ru)

 

Quand Albert Einstein piquait la femme d'autrui


Commentaires

Publicités

Pour annoncer dans le 20 minutes
(450) 753-3871

À lire aussi

Facebook

facebook.com/magazine20minutes