Voici une nouvelle liste de poursuites en justice, insolites et inusitées

15 Juillet 2016 - Insolite

Voici une nouvelle liste de poursuites en justice, insolites et inusitées

Voici une nouvelle liste de poursuites en justice, insolites et inusitées. À noter que la majorité de ces poursuites ont été déposées au tribunal des États-Unis.

 

Elle poursuit Google Maps pour mauvaises directions.

Afin de retrouver son chemin après une longue promenade dans la région de l’Utah, Lauren Rosenberg a utilisé le service de Google Map qui lui indiqua une direction n’ayant pas de trottoirs. La direction indiquée était celle d’une autoroute. En dépit de la dangerosité de l’endroit, elle décida de continuer à marcher jusqu’à qu’elle fut heurtée par une voiture. Elle poursuivit Google pour 100 000 $, pour directions dangereuses et inappropriées.

 

Il poursuit un pressing pour avoir perdu son pantalon.

En 2007, le citoyen Roy Pearson a décidé de poursuivre un pressing, le Custom Cleaners, près de Washington DC, pour avoir perdu son pantalon. Il a engagé des poursuites de 54 millions de dollars pour souffrance mentale, inconvénients et inconfort, à la suite de la perte de son pantalon. De plus, il accuse le Custom Cleaners de publicité mensongère avec son message de « satisfaction garantie », en plus de soutenir que ce dernier lui devait 18 000 $ pour la durée de la perte de son pantalon (4 ans). La cour d’appel a rejeté la demande de Pearson.

 

Il poursuit Michael Jordan en justice parce qu’il ressemble à Michael Jordan.

En 2006, Allen Heckard un habitant de l’Oregon a poursuivi la star internationale du NBA Américain, Michael Jordan pour ressemblance physique. Selon lui, la ressemblance avec l’athlète lui aurait causé beaucoup de douleur émotionnelle et de la souffrance mentale. Il a poursuivi en justice Michael Jordan et Nike pour 832 millions de dollars. La plainte a naturellement été rejetée.

 

Il poursuit la NBC pour l’avoir fait vomir

C’est pendant un épisode de l’émission Fear Factor, en 2005, qu’Austin Aitken ressent de violents maux de cœur en voyant plusieurs concurrents en train de manger des rats. Dégoûté, il se blesse le pied en courant dans sa chambre. Il a poursuivi la NBC pour 2,5 millions de dollars pour blessure et douleur. La cour rejette la poursuite contre NBC.

 

Il poursuit son école pour la note de A dans son bulletin.

En 2003, un jeune étudiant de l’école Memphis Community School District (Memphis, Tennessee, États-Unis) Brian Delekta obtient un A+ lors d’un exercice de travaux pratiques. Or, en recevant son relevé de notes, c’est la note A qui est inscrite au lieu du A+ l’empêchant ainsi d’être major de sa promo. Injustifié Brian Delekta poursuivit son école en justice pour 25 000 $.

 

Il poursuit Pepsi pour ne pas lui avoir échangé un jet contre des points Pepsi.

En 1999, John Leonard accumule sept millions de points Pepsi, qu’il compte échanger contre des produits et dérivés. Cette formidable accumulation lui permet d’échanger ses points Pepsi contre un jet (AV-8 Harrier II jump jet). La compagnie n’ayant pas préparé le jet, John Leonard poursuivit en justice Pepsi pour rupture de contrat, fraude et publicité trompeuse. Le tribunal rejette les allégations de Leonard parce que :

 

• Le jet ne rentre pas dans le cadre de l’offre d’échange

 

• Aucune personne raisonnable n’aurait pu croire que la compagnie aurait sérieusement l’intention d’échanger un jet d’une valeur d’environ 23 millions de dollars contre des points.

 

Il poursuit sa femme parce qu’elle était trop laide.

C’est à se demander si cette histoire est réellement vraie. Bref, cela se déroule en Chine où Jian Feng vit heureux avec sa jolie et jeune femme. Mariés, ils décidèrent d’avoir un enfant. Cependant, en découvrant l’enfant, le père le trouve plutôt laid et ingrat, croyant alors que sa femme lui a été infidèle.

 

La mère dément toute accusation d’infidélité et lui avoue un lourd secret : son visage et son physique ont subi de la chirurgie esthétique à hauteur de 100 000 $, en Corée du Sud. Outré, le mari demande le divorce en prétextant qu’elle l’avait trompé en termes d’apparence. L’histoire ne se termine pas, puisque le mari décide de poursuivre son ex-femme. Il remporte le procès et 120 000 dollars. Selon le juge, l’ex-couple s’est marié sous de faux prétextes.

 

(Source : //www.savezvousque.fr/)



Commentaires

Publicités

Pour annoncer dans le 20 minutes
(450) 753-3871

À lire aussi

Facebook

facebook.com/magazine20minutes